Retour

Saison difficile pour les producteurs de canneberges

Les récoltes s'annoncent moins fructueuses que l'an dernier pour les producteurs de canneberges au Centre-du-Québec. Ils avaient connu une saison record en 2016, alors que le rendement pourrait chuter de 25 % cette année.

Les conditions météorologiques des derniers mois ne sont pas favorables à la production de canneberges. Les températures ont beaucoup fluctué, allant de très chaud à près du point de congélation.

Il a aussi beaucoup plu cet été, ce qui n’est pas idéal pour la canneberge, mais ces jours-ci, au moment où l’eau est nécessaire pour faire remonter les fruits pour la récolte, il en manque.

« Comme cette année on a eu un printemps et un été en dents de scie - plusieurs nuits de gel, ce qui est inhabituel en plein été, et de la grosse chaleur jusqu'à il y a quelques jours -, comment la plante va-t-elle réagir à tout cela? Les récoltes [risquent d’être de] 25 % moins, c’est ce qui est envisagé », affirme la directrice générale de l'Association des producteurs de canneberges du Québec, Monique Thomas.

De plus, comme les plants ont donné beaucoup de fruits l’an dernier, ils sont moins productifs cette année.

Possible hausse des prix

Étant donné qu'il y aura moins de canneberges sur le marché et que la demande restera probablement la même, les prix pourraient être à la hausse.

Les récoltes ont commencé jeudi à Manseau et à Saint-Louis-de-Blandford.

Avec les informations de Pierre Marceau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine