Retour

Salles combles au palais de justice de Trois-Rivières

Les salles d'audience du palais de justice de Trois-Rivières ont été particulièrement engorgées ces derniers jours, à l'approche des vacances.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Jeudi, comme les sept salles étaient occupées, des dossiers ont dû être reportés.

Notamment, les audiences de l’enquête préliminaire de Stéphane Gingras, accusé de voies de fait sur deux bambins, ont dû être déplacées dans une autre salle et ont été retardées.

Le procureur de la Couronne au dossier et bâtonnier de la Mauricie, Me Benoit Larouche, constate la situation.

« On espère que les efforts que le ministère de la Justice va mettre en œuvre, vont faire en sorte que des situations comme aujourd’hui ne se reproduisent plus », a-t-il fait savoir.

Une situation qui n’a rien pour aider la Couronne à procéder dans les délais fixés par l’arrêt Jordan, a convenu Me Larouche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine