Retour

Saut en politique fédérale réussi pour Alain Rayes dans Richmond-Arthabaska

Le maire de Victoriaville Alain Rayes représentera désormais la circonscription de Richmond-Arthabaska à Ottawa sous la bannière conservatrice. Avec Luc Berthold dans Mégantic-L'Érable, il est l'un des deux députés conservateurs élus au Centre-du-Québec.

Un texte de Michelle Raza

Alain Rayes est parvenu à arracher le vote de près d'un électeur sur trois (31,6 %), comparativement à 24,7 % des suffrages pour son plus proche rival, le libéral Marc Desmarais. La candidate néo-démocrate Myriam Beaulieu a terminé troisième avec 24,1 % des voix.

Dans son allocution devant ses partisans lundi soir, Alain Rayes a dit « vouloir porter les préoccupations de sa région à Ottawa », notamment en lien avec l'environnement et l'agriculture. 

Alain Rayes a mis le pied dans l'équipe conservatrice le printemps dernier après avoir longuement été courtisé par le parti. Élu maire de Victoriaville en 2009, il avait auparavant travaillé comme enseignant puis comme directeur de la Polyvalente du Boisé.

C'est un retour au bleu foncé pour la circonscription de Richmond-Arthabaska , qui a été aux mains du Parti progressiste-conservateur entre 1997 et 2003, avec le député André Bachand. Le député indépendant sortant André Bellavance avait annoncé qu'il ne se représenterait pas.

Plus d'articles

Commentaires