Retour

Scandale en athlétisme : « affreux pour le sport », dit Alex Genest

L'athlète olympique Alex Genest, spécialiste du 3000 mètres steeple, est en faveur de l'exclusion des athlètes russes en athlétisme des Jeux olympiques de Rio, en 2016. 

Un texte de Marie-Eve Cousineau

Richard Pound, avocat canadien et président de la commission d'enquête indépendante mandatée par l'Agence mondiale antidopage, a dévoilé lundi à Genève une partie des conclusions de sa vaste enquête entourant les allégations de corruption et de dopage organisé au sein de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). 

Selon Richard Pound, la Fédération russe d'athlétisme devrait être suspendue des prochains Jeux olympiques à Rio, en 2016, si elle ne change pas ses façons de faire.

Alex Genest est « extrêmement content » que ce scandale éclate au grand jour. « Aujourd'hui, on a vraiment une idée de l'ampleur des dégâts, puis à quel point le dopage était enraciné dans la culture russe », dit l'athlète originaire de Lac-aux-Sables, joint au téléphone.

Des soupçons

Seuls quelques Russes prennent part aux épreuves de 3000 mètres steeple, selon Alex Genest. « Mais je me doutais bien qu'ils prenaient des drogues, parce qu'on ne les voyait jamais ou quand on les voyait, ils faisaient des performances incroyables, dit-il. C'est toujours très louches quand ça se passe. »

Alex Genest croit que la suspension de la Fédération russe d'athlétisme des compétitions internationales enverrait un message clair aux athlètes qui se dopent.

Une grosse pente à remonter

Alex Genest espère que le nouveau président de l'IAAF Sebastien Coe pourra redorer le blason de son sport qui, à l'origine, est « tellement pur, très beau », dit-il.

Mercredi dernier, l'ancien président de l'IAAF Lamine Diack a été mis en examen par des juges français parce qu'il est soupçonné de corruption passive dans une affaire de dopage impliquant des athlètes russes.

« Quand on pense que la Fédération internationale faisait partie du dopage, c'est vraiment difficile à accepter. On espère que le nouveau président Sebastien Coe va pouvoir ramener la justice et le pouvoir aux athlètes et non à l'argent. »

Alex Genest a terminé deuxième à l'épreuve de 3000 mètres steeple aux Jeux panaméricains en juillet à Toronto. Un podium d'autant plus important pour l'athlète qui avait dû prendre un repos forcé en 2014 en raison d'un épuisement professionnel. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine