Retour

Scierie de Rivières-aux-Rats : la CSN somme à nouveau PFR de faire les investissements nécessaires

Des organisations syndicales membres de la CSN somment Produits forestiers Résolu (PFR) de faire les investissements nécessaires à une reprise des activités de la scierie de Rivières-aux-Rats, près de La Tuque, en Haute-Mauricie. Cette nouvelle sortie publique de la CSN survient un an après un premier appel à l'action lancé à la direction de Résolu.

Selon la CSN, un investissement de plus de 8 millions de dollars est nécessaire pour moderniser les installations de la scierie de Rivières-aux-Rats, qui emploie 300 personnes. PFR refuserait toujours de payer la somme, bien que les employés de la scierie aient accepté des baisses salariales et que Québec ait offert une allocation supplémentaire de 120 000 mètres cubes de bois.

« Le plus frustrant pour la région, c'est de voir du bois d'ici acheté aux enchères et envoyé ailleurs [NDLR : au Lac Saint-Jean] pour être traité, alors que nous avons tout en mains ici pour le faire, se désole Paul Lavergne, président du CCCQ-CSN. Que les dirigeants de PFR le veuillent ou non, ils ont une responsabilité auprès des gens d'ici. »

Les organisations syndicales affirment que les 300 employés de la scierie de Rivières-aux-Rats se sentent abandonnés par PFR. Elles pressent les élus de la Mauricie à être « proactifs afin de trouver une solution satisfaisante. »

Juste avant les fêtes, 120 travailleurs avaient été licenciés en raison d'un arrêt de production de la scierie. Plus tôt en 2015, PFR avait aussi temporairement arrêté la production à Rivières-aux-Rats entre mai et juillet.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité