Retour

Sécurité renforcée au Festival de la galette de sarrasin de Louiseville

L'organisation du 37e Festival de la galette de sarrasin de Louiseville prend les grands moyens pour éviter que des événements semblables à ceux qui se sont produits au Festival western de Saint-Tite au cours des dernières semaines ne surviennent à nouveau. La sécurité et de la surveillance ont été considérablement accrues pour la durée du festival, qui se déroule du 2 au 11 octobre.

Plus de bénévoles ont été affectés à la surveillance et la présence policière a été bonifiée. Les organisateurs n'ont rien voulu laisser au hasard, en dépêchant également des pompiers sur place. « C'est bien sûr que les pompiers ne sont pas la police, mais aussitôt qu'ils voient quelque chose, ils font le 911 et la Sûreté est avisée », dit le maire de Louiseville Yvon Deshaies. 

La consommation d'alcool dans les rues de Louiseville est tolérée durant la durée du festival, à l'instar du Festival western de Saint-Tite. « On se dit si ça arrive ailleurs, ça pourrait nous arriver », dit le maire.

Malgré tout, les organisateurs affirment ne pas avoir souvent eu à gérer des cas de violence lors du festival. « Je n'ai jamais eu peur qu'il arrive quoi que ce soit parce que ça se passe bien, il n'y a pas de débordements », affirme le président du festival, Yvon Picotte. 

Bon an mal an, Louiseville accueille chaque année quelque 225 000 personnes lors du festival, soit beaucoup moins que les 600 000 personnes que Saint-Tite reçoit annuellement. Cet élément joue également dans la balance, selon les organisateurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine