Retour

Shawinigan empruntera 5 M$ pour des travaux de décontamination

Le conseil municipal de la Ville de Shawinigan a adopté mardi soir un règlement d'emprunt de 5 092 000 $ pour des travaux de décontamination sur cinq sites de la municipalité.

Un texte de Marie-Ève Trudel

« On se retrouve avec des sites orphelins qui sont de la responsabilité malheureusement des citoyens et de la Ville », dit le maire de Shawinigan, Michel Angers, qui déplore par le fait même que dans certains cas, « les propriétaires de l'époque soient disparus ».

L'emprunt est d'une durée de 20 ans et les dépenses reliées à la décontamination sont admissibles à des subventions du gouvernement du Québec qui peut financer la moitié de la facture. « Évidemment, les montants qui sont là, c'est des montants maximums. On travaille avec des nouvelles technologies, des nouvelles opportunités », dit Michel Angers. « On est allé chercher le maximum de subventions possibles, ça ne veut pas dire qu'on va le dépenser », affirme-t-il.

Le maire de Shawinigan pense que le moment est opportun pour amorcer la décontamination pour éviter notamment que la situation affecte le passif financier de la Ville.

« Si on a des projets de développement sur des terrains qui sont contaminés, c'est ça qu'on va prioriser. Donc on décontamine, valeur du terrain qui augmente, on le vend à un promoteur et ça part. C'est un peu de cette manière-là qu'on entend réhabiliter les sites et en même temps récupérer notre argent », dit le maire Michel Angers. 

Plus d'articles

Commentaires