Retour

Shawinigan et Trois-Rivières dans le top 10 des villes canadiennes pour leurs politiques entrepreneuriales

Les villes de Shawinigan et de Trois-Rivières font bonne figure dans le classement publié lundi par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). Elles se démarquent parmi les municipalités qui déploient le plus d'efforts au sein de leur administration pour aider les entreprises locales, notamment en ce qui a trait au taux d'imposition. C'est ce qui ressort du classement comparatif des régions métropolitaines de recensement au Canada de la FCEI. 

Un texte de Marie-Ève Trudel

Le rapport annuel, qui est publié depuis huit ans, présente des résultats dans trois catégories : la présence entrepreneuriale, qui réfère à l'importance et à la croissance de l'entrepreneuriat, les perspectives entrepreneuriales, qui font état des plans de croissance de la municipalité, et enfin les politiques entrepreneuriales, qui concernent les mesures prises par les administrations municipales en matière d'imposition et de réglementation des entreprises. C'est précisément dans cette dernière catégorie que les deux villes de la Mauricie se distinguent.

La FCEI remarque une plus grande sensibilité des villes pour développer des PME sur leur territoire. 

La Ville de Trois-Rivières figure pour la première fois au palmarès des 10 grandes villes canadiennes qui accordent le plus grand soin à leurs politiques entrepreneuriales. Il en va de même pour les villes d'Oshawa, de Thunder Bay et de Windsor.

Toujours en ce qui concerne les politiques entrepreneuriales, Shawinigan arrive en deuxième position du palmarès des villes de taille moyenne, ex aequo avec Brooks, en Alberta. Les villes de taille moyenne comprennent entre 20 000 et 150 000 habitants. 

Le classement global

Dans son rapport annuel Les collectivités entrepreneuriales, la FCEI conclut que les villes de l'Ouest canadien semblent offrir de meilleures conditions aux entrepreneurs cherchant à se lancer en affaires ou à faire croître leur entreprise.

Dans le classement global, Trois-Rivières, qui était en 59e position en 2014, figure en 93e position en 2015. La FCEI affirme que les villes sont comparées les unes avec les autres et que si l'une d'elle baisse dans le classement, cela ne signifie pas qu'elle a moins bien fait. Il faut comprendre que d'autres villes se sont améliorées en cours d'année.

Plus d'articles

Commentaires