Retour

Shawinigan, hôte d'un exercice militaire d'envergure

Les hélicoptères des Forces armées canadiennes ont survolé le ciel de Shawinigan samedi. Plusieurs civils, notamment des employeurs, ont été invités à découvrir le quotidien d'un entraînement militaire.

Plus de 600 réservistes ont convergé vers le secteur Lac-à-la-Tortue, afin de simuler, à travers un exercice militaire, l'invasion d'un aérodrome.

L'exercice nommé « Quorum nordique » permet de préparer les équipes en cas d'attaque d'ennemis.

La simulation a été soigneusement orchestrée.

« On a un pays fictif, qui veut envahir son pays voisin, et il y a déjà des éléments qui se sont étendus donc nous on veut éviter la progression de l'ennemi et mettre fin à leur présence », explique Pierre Leblanc, officier d'affaires publiques pour le 34e Groupe-brigade du Canada.

L'activité représente le point culminant des entraînements militaires en groupe pour l'année en cours.

De nouvelles recrues commenceront leurs formations dès septembre. Elles devront à leur tour, participer à de tels scénarios pour être bien préparées en cas d'urgence.

Les employeurs des réservistes

Les employeurs étaient invités à découvrir la réalité de ceux qu'ils engagent au sein de leur entreprise et qui ont un quotidien bien chargé.

« Nos employés demandent souvent des journées de congé, des fois même des semaines, pour venir faire de l'entraînement, pour perfectionner leurs tâches », relate le maire de St-Lazare, Robert Grimaudo.

Le PDG de Via Rail, Yves Desjardins-Siciliano, pense qu'avoir des réservistes au sein de son équipe est une force.

« Ils ont les caractéristiques que l'on recherche chez un employé : la discipline, le service à la communauté et un sens de l'organisation parce qu'opérer un chemin de fer passager, c'est quand même complexe », relate Yves Desjardins-Siciliano.

Plus d'articles