Le complexe gourmand Le Fin Quartier de Shawinigan cesse ses opérations, seulement sept mois après avoir ouvert ses portes. La nouvelle a été annoncée aux employés ce matin. La fin des opérations est effective dès aujourd'hui.

La propriétaire de Mado Plaisir Gourmand et instigatrice du projet de Fin Quartier Nathalie Milette a apposé un avis dans la vitre de son établissement. Elle écrit : « après des efforts et des investissements majeurs afin d'assurer la continuité des opérations (...), c'est avec regret que je vous informe de la fin des opérations de Mado Plaisir Gourmand. » La fermeture du Fin Quartier a par la suite été confirmée par voie de communiqué mardi après-midi. 36 personnes perdent ainsi leur emploi.

La situation économique précaire et le manque de personnel spécialisé en épicerie sont notamment invoqués pour justifier la fermeture du complexe alimentaire. 

Nathalie Milette n'a pas voulu accorder d'entrevue. Mais par voie de communiqué, elle a tenu à faire connaître sa reconnaissance. « Je souhaite remercier mes employés dévoués qui, même après les diverses épreuves vécues à l'épicerie fine, ont démontré leur dévouement et professionnalisme au quotidien, écrit-elle. Je souhaite aussi remercier mes locataires et les clients qui ont cru au projet depuis le début. »

Le sort de certains commerces qui faisaient partie du complexe reste encore inconnu. Le Poivre noir, Oliv huile et vinaigre et Urbanithé doivent rencontrer le syndic de faillite mercredi et déterminer s'ils ferment ou non leurs portes au Fin Quartier.

Le projet d'épicerie fine était évalué à 3,5 millions $ lors de son annonce en 2013. La Ville de Shawinigan avait aussi profité de l'arrivée de ce projet dans le secteur pour réaménager les rues avoisinantes afin de les rendre sécuritaires.

Plus d'articles

Commentaires