Retour

SIM à Bécancour pour présenter son projet de 1 milliard de dollars

La Société internationale métallique (SIM) souhaite commencer la construction de son usine de 1 milliard de dollars dans un an. Les représentants de l'entreprise étaient à Bécancour mercredi pour faire le point sur le projet d'usine de transformation du fer au parc industriel et portuaire de Bécancour.

Un texte de Marilyn Marceau avec la collaboration d'Amélie Desmarais

L’usine produira du fer préréduit briqueté à chaud en vue de l’exporter sur le marché mondial. Cette source de fer pur permet de produire de l’acier de haute qualité.

Selon SIM, 175 emplois permanents « spécialisés et bien rémunérés seront créés pour l’exploitation et l’administration de l’usine ».

Dans la région de Bécancour, 400 emplois indirects découleront aussi de ce projet, selon les estimations.

Financement nécessaire

L'entreprise a obtenu une subvention de 250 000 $ du gouvernement du Québec pour réaliser des études de préfaisabilité. SIM espère obtenir d'autres subventions pour l'aider à développer le projet et les élus de la région comptent l'aider.

SIM espère notamment pouvoir profiter du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie disponible depuis la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

BAPE?

L'étude d'impact environnemental effectuée par SIM a été transmise le 20 mars au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Le Ministère procède à l'analyse du document. Une fois terminée, l'étude sera publiée et la population aura 45 jours pour demander la tenue d'audiences publiques sur l'environnement. Si une demande crédible est formulée, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) tiendra des audiences publiques.

Prochaines étapes

Le projet est présentement en phase de développement.

Si tout se déroule comme prévu, les travaux débuteront en 2018 et l’entreprise commencera à produire le fer en 2020.

L’entreprise promet de privilégier les travailleurs et contracteurs locaux pour la phase de construction de ses installations.

L’usine roulera en continu, 24 heures par jour, sept jours par semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine