Des gens ont dormi devant la scène, certains ont commencé à arriver tôt jeudi matin alors que d'autres arriveront en autobus de différentes régions au cours des prochaines heures. Il y a de la fébrilité dans l'air à La Tuque. Les membres du groupe Simple Plan sont arrivés dans la nuit de mercredi à jeudi pour la présentation du premier spectacle de leur tournée canadienne.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Comme le spectacle est présenté gratuitement, difficile de prévoir le nombre de participants, mais la Ville de La Tuque s’attend à recevoir quelque 20 000 personnes pour le passage du groupe montréalais à l’occasion des jeudis centre-ville.

« On est prêt, c’est probablement la journée la plus tranquille depuis des mois. On a travaillé fort, mais aujourd’hui on est prêt », a lancé la directrice des communications à la Ville de La Tuque, Hélène Langlais, à l’émission Facteur matinal.

La venue du groupe dans la ville de 10 800 habitants force la fermeture de plusieurs rues et une scène beaucoup plus grande a été aménagée.

Le bassiste du groupe toujours absent

Même s'il commence à se sentir mieux selon ses collègues, le bassiste de Simple Plan, David Desrosiers, qui souffre d'une dépression majeure, ne montera pas sur scène jeudi soir à La Tuque.

Mercredi en soirée, la Ville a reçu un courriel du groupe. « Il n'est pas encore prêt à reprendre la tournée et ne pourra malheureusement pas se joindre à nous pour nos spectacles en août et en septembre », peut-on lire dans le message.

En mai dernier, le bassiste avait lui même annoncé sur son compte Instagram qu'il ne serait pas de la portion européenne de la tournée en raison d'une dépression.

Top secret

La journée du groupe est bien remplie selon Mme Langlais, mais elle explique que tout ce qu’ils font est tenu secret.

Néanmoins, on sait qu’une visite de la ville est prévue au cours de la journée et les tests de son prévus en après-midi devraient attirer beaucoup de monde d’après Hélène Langlais.

Grande fierté

Les gens de l’organisation de l’événement ont pu observer que La Tuque figurait aux côtés de grandes villes sur des affiches publicitaires.

Mme Langlais remarque que les jeudis centre-ville sont de plus en plus populaires dans la communauté artistique.

« On a reçu entre autres Gregory Charles, Robert Charlebois. Et ces gens-là parlent de nous en bien dans le milieu artistique »

Le spectacle de Simple Plan sera présenté beau temps, mauvais temps.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine