Retour

Site contaminé à Bécancour : le maire n’en savait rien

Joint par Radio-Canada, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, affirme qu'il n'était pas au courant de problèmes de contamination d'un site sur le chemin Louis Riel. Selon des informations obtenues par le Journal de Montréal, un site industriel de Bécancour aurait laissé fuir près de 200 000 tonnes de matières toxiques.

Il s’agirait du terrain où se trouvaient l’usine Recyclage Aluminium Québec et Alsa Aluminium. En 2009, le terrain aurait été vendu à des intérêts privés. Selon le Journal, le ministère de l’Environnement serait au courant du problème depuis 2004.

On va commencer par connaître exactement la situation qui m’a surpris tout à fait parce que je n’étais nullement au courant de tout cela.

Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour

Le maire de Bécancour affirme qu’il tentera d’en apprendre davantage sur la situation, afin de savoir quelles mesures peuvent être prises. On va « attendre l’interprétation du ministère de l’Environnement », dit-il.

Infractions passées

En janvier 2010, les deux entreprises de Bécancour avaient été condamnées à 12 000 dollars d'amende, chacune, pour avoir enfreint la Loi sur la qualité de l'environnement.

Recyclage d'aluminium Québec et Alsa Aluminium Canada avaient été poursuivies à la suite d'une enquête du ministère du Développement durable et de l'Environnement.

Entre novembre 2007 et février 2008, les deux entreprises, qui sont situées au même endroit, ont traité des résidus d'aluminium sans détenir les permis nécessaires.

En 2006, les deux compagnies avaient déjà eu des démêlés avec le ministère qui leur avait ordonné de mettre fin à l'entreposage illégal de résidus d'aluminium sur leur propriété.

D’après les informations de Guy Marcotte et Pierre Marceau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?