Retour

Situation dans les hôpitaux : « précaire », mais « stable », dit le CIUSSS de l'Estrie-CHUS

La situation semble se stabiliser au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, mais les autorités indiquent qu'elle demeure toujours précaire et préoccupante.

Le CIUSSS a de nouveau fait le point sur la situation, après avoir vécu une crise au cours des dernières semaines. Environ 32 lits supplémentaires sont toujours ouverts dans les hôpitaux, principalement à l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke, pour accueillir les personnes ayant besoin d'une hospitalisation.

Le nombre de visites aux urgences est toujours très élevé, d'où la nécessité de garder ces lits ouverts. « On sent une certaine stabilité qui s'installe. Ça nous permet de ne pas avoir à faire des transferts vers les CHSLD en très grande urgence, comme on a dû le faire il y a deux semaines. La situation demeure toutefois très délicate », explique l'adjointe au directeur et responsable des communications au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Annie-Andrée Emond.

Rappelons qu'il y deux semaines, huit patients ont été transférés dans la même journée vers le CHSLD d'East Angus.

Lits de surcroît

Il reste aussi 71 lits de surcroît toujours ouverts dans une douzaine de CHSLD. C'est au-delà du nombre de permis prévu. Par ailleurs, les lits de surcroit installés dans les salons des familles au CHSLD d'East Angus ont été libérés.

Il ne reste que deux lits de ce type installés dans d'autres Centre d'hébergement et de soins de longue durée. Au cours des prochaines semaines, le CIUSSS évalue les possibilités de reloger ces résidents occupant des lits de surcroît installés dans des lieux autres que des chambres.

Plus d'articles