Retour

Sports et loisirs pour les non-résidents de Shawinigan : pas d'augmentations pour l'instant

Les non-résidents de Shawinigan ne verront pas leur facture augmenter pour l'utilisation des installations de sports et de loisirs de la ville. Le conseil municipal a décidé de prolonger le moratoire sur les services supralocaux.

Un texte de Marilyn Marceau

« Afin d'avoir un environnement favorable à une bonne discussion, le conseil a décidé d'y aller avec un moratoire jusqu'au 30 avril prochain », affirme le directeur des communications de la Ville de Shawinigan, Jean-François St-Onge.

Les négociations se poursuivent

En décembre dernier, la Ville de Shawinigan a décidé d'augmenter les tarifs pour l'accès à ses infrastructures pour les non-résidents. L'accès aux activités aquatiques allait passer de 250 $ pour les non-résidents à 1 542 $ et une municipalité comme Notre-Dame-du-Mont-Carmel aurait dû, par exemple, payer une facture de 241 773 $.

Cette décision a déclenché la colère des municipalités touchées par l'augmentation. Shawinigan a finalement adopté un moratoire sur la hausse des tarifs des services supralocaux qui devait être en vigueur jusqu'au 1er juin 2016. C'est le prolongement de ce moratoire que la Ville a annoncé mardi.

Le porte-parole de la Ville de Shawinigan, Jean-François St-Onge, est optimiste quant à la possibilité de parvenir à une entente avec les autres municipalités. « Les gens constatent que ça se fait ailleurs au Québec », a-t-il expliqué.

Les municipalités touchées par la hausse des tarifs proposée par Shawinigan sont : Grandes-Piles, Hérouxville, Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Saint-Boniface, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Étienne-des-Grès, Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Paulin et Saint-Tite.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine