Retour

Terrain du District 55 : la VG de Trois-Rivières s’explique

Le tollé soulevé depuis les révélations selon lesquelles la Ville aurait vendu sous la valeur marchande le terrain du District 55, pousse la vérificatrice générale de Trois-Rivières à expliquer sa démarche d'enquête. Dans un addenda ajouté à son rapport annuel, Andrée Cossette, soutient que la Ville ne lui avait pas remis un document d'analyse du 14 juin 2013, date de l'évaluation du terrain. Malgré cela, ses conclusions demeurent les mêmes.

Un texte de Maude Montembeault

La vérificatrice générale de la Ville de Trois-Rivières, Andrée Cossette, vient d’ajouter un addenda à son rapport annuel de 2016.

Elle y explique la démarche ayant mené à sa conclusion : la Ville aurait vendu le terrain du District 55 au promoteur Complexe 3R inc 50% sous sa valeur marchande.

La publication de son rapport amendé, le 27 octobre, a suscité la grogne de la direction de l’évaluation de la Ville.

La directrice du département, Sonya Auclair, songe même à entamer un recours devant les tribunaux afin de maintenir sa crédibilité auprès du public.

Un document manquant

Andrée Cossette détaille la mise en contexte de toute cette affaire ainsi que son processus de vérification dans le cadre de son rapport annuel.

Elle révèle qu’un nouveau document ne ne lui a été remis en mains propres que dans les semaines suivant la publication de son rapport initial, soit le 11 octobre.

Le document en question est une analyse datée du 14 juin 2013, soit la date d’évaluation du terrain du District 55. Il est signé par la directrice du service de l’évaluation, Sonya Auclair.

Après avoir analysé le nouveau document et pris les commentaires de Sonya Auclair, Andrée Cossette conclut toujours qu’il existe un écart de 50% entre le prix de vente et la valeur marchande et que « la Ville n’a pas cédé un de ses actifs à sa juste valeur marchande »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine