Retour

Terrorisme à la mosquée de Québec : soirée de recueillement au sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap

Quand musulmans et chrétiens s'unissent pour célébrer la paix à la petite chapelle du Sanctuaire, la soirée se charge d'émotion.

La centaine de citoyens, en majorité des catholiques, mais aussi quelques musulmans ont allumé tour à tour une bougie pour la paix.

Musique, prise de parole et surtout de longues minutes de recueillement ont marqué un temps d’arrêt en cette période de tumulte.

Pierre-Olivier Tremblay, le recteur du sanctuaire, a accueilli les participants en soutenant que « tous, ce soir, nous sommes des frères et des sœurs ».

Invité à prendre la parole, Malik Hammadouche, un représentant de la communauté musulmane de la Maurice a dit : « Que les religions se comparent à des lanternes au verre coloré. Dis-moi qu’elle est la couleur de ta religion. »

Non à la haine

« Chacun de nous, par notre présence, disons quelque chose : non à la haine, oui à la paix. » a souligné Mélanie Charron du diocèse de Trois-Rivières.

Alexandre Nana, un étudiant en ingénierie à l’Université du Québec à Trois-Rivières a renchéri. « Tout ce qui a été dit sur la paix passe par l'amour. Si on s'aimait les uns les autres, on aurait la paix. »

Le recteur du sanctuaire a rappelé que la petite chapelle où l’on retrouve la statue de Marie est un lieu symbolique où les religions peuvent trouver un sens commun. « Musulmans et chrétiens honorent Marie, » a-t-il rappelé.

De se retrouver ensemble est la preuve « que la lumière est plus forte que la noirceur.

Pierre-Olivier Tremblay, recteur, Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine