Retour

Triple meurtre à Trois-Rivières : les plaidoiries sur la peine du deuxième accusé sont suspendues

Les plaidoiries sur la peine sont suspendues pour le deuxième adolescent qui a plaidé coupable dans le dossier du triple meurtre survenu en 2014 dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest. Elles devaient se tenir pendant trois semaines à compter de mardi au palais de justice de Trois-Rivières.

La suspension est due au fait que l'avocat de l'accusé est hospitalisé. Les audiences sont suspendues au moins jusqu'à mercredi matin. Le juge Raymond W. Pronovost a convoqué les avocats à 9 h mercredi.

Le coeur de l'affaire est de déterminer si l'accusé, qui avait 17 ans au moment des faits, sera assujetti à une peine pour adulte ou pour adolescent. Il a plaidé coupable à trois chefs d'accusation pour meurtre prémédité et à trois autres chefs de complot pour meurtre.

Mardi matin, le procureur de la Couronne a eu le temps d'énoncer quelques éléments qu'il compte présenter pour étayer sa demande d'assujettissement à une peine pour adulte. Des extraits vidéo de l'interrogatoire de l'accusé quelques heures après son arrestation ainsi que des éléments tirés des réseaux sociaux seront notamment du nombre.

L'adolescent en question ne connaissait pas les victimes, contrairement à son complice. Le 11 février 2014, les deux meurtriers ont assassiné deux sœurs et l'ami de cœur de l'une d'elles. 

Le lieu de garde de Kaven Sirois encore à déterminer

Le plus jeune des responsables du crime, Kaven Siroirs, doit revenir devant le tribunal pour que son lieu de garde soit établi. Il devait revenir devant la cour lundi, mais l'audience a été reportée.

Kaven Sirois devra purger une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans. Le 30 octobre dernier, le juge Bruno Langelier s'est rangé aux arguments de la Couronne et a imposé une peine pour adulte à l'adolescent de 18 ans, qui en avait 16 au moment des faits.

Kaven Sirois avait lui aussi plaidé coupable à trois chefs d'accusation pour meurtre prémédité et à trois autres chefs de complot pour meurtre.

Plus d'articles

Commentaires