Retour

Triple meurtre : l’appel de la peine de Kaven Sirois est rejeté

Kaven Sirois, un des deux complices du triple meurtre de la rue Sicard survenu le 11 février 2014 à Trois-Rivières, devra bel et bien purger une peine pour adultes. La Cour d'appel du Québec a rejeté sa demande d'appel, dans un jugement rendu mercredi.

Un texte de Sarah Desilets-Rousseau

À la fin du mois d'octobre, Kaven Sirois s'est adressé à la Cour d'appel pour qu'elle lui impose une peine pour adolescents, plutôt que pour adultes.

Le jeune homme était âgé de 16 ans au moment des meurtres de deux jeunes soeurs et de l'ami de coeur d'une d'entre elles.

Le juge de première instance, Bruno Langelier, avait conclu que la peine pour adolescents prévue dans la Loi sur la protection de la jeunesse, soit 6 ans de garde et 4 ans de suivi dans la collectivité, n’était pas suffisante dans les circonstances.

Même s’ils ne remettent pas en question la gravité du crime commis par Kaven Sirois, ses avocats plaidaient que le juge Bruno Langelier avait commis des erreurs dans les motifs pour lesquels il l’a condamné à la peine pour adulte.

La Cour d’appel a rejeté tous ces arguments.

Dans un jugement rendu mercredi, les trois juges indiquent que l’analyse du juge Langelier est « soignée, pondérée, nuancée ».

Ils indiquent également dans leur refus que le juge a rendu son jugement « avec minutie » et qu'il a « considéré tous les éléments relatifs à sa personnalité ».

Où ira Kaven Sirois?

Kaven Sirois doit rester à l'Institut Philippe-Pinel jusqu'au 30 septembre 2020. Par la suite, il sera transféré dans un pénitencier, où il devra purger une peine de prison à vie sans possibilité de demander une libération conditionnelle avant 10 ans.

Plus d'articles

Commentaires