Retour

Trois-Rivières : des bureaux de vote trop éloignés

Élections Canada fait l'objet de critiques dans la circonscription de Trois-Rivières. Des citoyens trouvent que leur bureau de vote est tout simplement trop loin.

Un texte de Pierre-André Cloutier

C'est le cas de Lucille Labarre, 80 ans, qui devra parcourir sept kilomètres pour exercer son droit de vote.

Madame Labarre réside dans le quartier de Normandville, près du Cégep de Trois-Rivières. Pour exercer son devoir de citoyenne, elle devra se rendre au Club de golf les Vieilles Forges. L'octogénaire, qui n'a pas de véhicule, songe maintenant à ne pas voter le 19 octobre prochain.

Dans le cadre des présentes élections fédérales, le directeur du scrutin dans Trois-Rivières a choisi de ne pas installer les bureaux de vote dans les écoles, comme c'est habituellement le cas. C'est qu'il craignait un conflit de travail dans le secteur de l'éducation dans le cadre des négociations entre les employés de l'État et le gouvernement provincial. 

Des candidats indignés

Unanimement, les candidats du Parti libéral, du Nouveau Parti démocratique et du Parti  conservateur réclament une révision de cette décision. « Ce qu'on demande au directeur de scrutin, c'est de trouver un nouvel endroit accessible, proche, qui va faire en sorte que les électeurs ne seront pas brimés dans ce secteur-là », affirme le candidat libéral, Yvon Boivin.

Son rival, Robert Aubin, abonde dans le même sens, ajoutant que la décision affecte grandement les personnes âgées et les étudiants qui habitent le secteur. « Je ne suis pas sûr que tout le monde a les moyens de se transporter sept kilomètres plus loin pour aller voter », affirme le candidat néo-démocrate. 

Finalement, le conservateur Dominic Therrien demande au directeur de scrutin de regarder toutes les options possibles afin que les citoyens puissent voter facilement.

Plus d'articles

Commentaires