Retour

Trois-Rivières encore exclue d'une rencontre sur l'accueil des réfugiés cette fois avec le ministre Moreau

La Ville de Trois-Rivières fait encore une fois bande à part dans le dossier de l'accueil des réfugiés syriens. Le ministre québécois de la Sécurité publique et des Affaires municipales, Pierre Moreau, rencontre dimanche, à Longueuil, les élus des villes membres de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) pour discuter de l'accueil des milliers de réfugiés dans la province, mais Trois-Rivières qui n'est en pas membre, n'a encore une fois pas été invitée.

Un texte d'Amélie Desmarais

C'est la deuxième fois cette semaine que Trois-Rivières est exclue d'une rencontre au sujet des réfugiés syriens. Mercredi, 12 des 13 villes ciblées pour accueillir des réfugiés ont participé à une conférence téléphonique organisée par l'UMQ à ce sujet. 

Cette fois, les maires des 12 villes rencontrent le ministre Pierre Moreau qui a été invité à l'initiative du caucus des grandes villes de l'UMQ. Le maire Yves Lévesque n'a encore une fois pas été informé de la rencontre puisque Trois-Rivières ne fait plus partie de l'UMQ depuis 2015.

Yves Lévesque dit comprendre la situation, mais insiste par contre sur l'importance d'obtenir toute l'information du ministre par la suite. « Je peux comprendre, mais encore une fois c'est sûr et certain que quand on parle du dossier des réfugiés, si on fait partie des municipalités, on doit avoir la même information que tout le monde alors je pense que cette information-là devra suivre suite à cette rencontre-là, lance-t-il. On ne peut pas demander à la Ville de Trois-Rivières d'accueillir des gens et de ne pas avoir l'information comme tout le monde. »

Yves Lévesque ne regrette pas pour autant la décision de Trois-Rivières de quitter l'Union des municipalités du Québec. « Ça ne remet pas en question notre adhésion à l'union du tout affirme M. Lévesque. [...] Vous avez vu la dernière rencontre, la conférence téléphonique, c'était juste pour dire qu'ils voulaient faire partie d'un comité alors je pense qu'il n'est pas sorti grands choses de là. Ils n'ont pas plus d'informations que nous autres. »

Discussion avec Ottawa

Par ailleurs, le maire confie avoir discuté avec le ministre fédéral de l'immigration à ce sujet vendredi.

« On n'a pas eu plus d'information, précise-t-il. On a eu l'info qu'il y aurait une conférence de presse le 24 [novembre] et là on va en savoir plus sur l'ensemble du processus autant au niveau de la logistique que de la sécurité. »

Québec devrait recevoir près de 6-mille des 25-mille réfugiés attendus au pays dans les prochaines semaines. Le gouvernement fédéral précisera son plan d'action mardi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine