Retour

Un budget « normal » à La Tuque, dit le maire

Les citoyens de La Tuque verront leurs taxes augmenter de 1,98 % en 2017. Le conseil municipal a adopté mercredi soir son budget pour l'an prochain.

Un texte de Marilyn Marceau

Pour une résidence unifamiliale de 133 200 $, cela représente une augmentation de 28 $ sur le compte de taxes.

Même s’il s’agissait de son dernier budget avant les prochaines élections municipales, le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, a voulu déposer un budget « normal ».

Il n’y a pas de question de budget électoral, c’est un budget normal. Si vous regardez mes augmentations de taxes depuis des années, c’est toujours aux alentours de 2 %. On se maintient là-dedans.

Normand Beaudoin, maire de La Tuque

Le budget 2017 de la Ville est de 27 329 170 $. Les dépenses augmentent de 0,54 %.

Le maire a tenu à rappeler que La Tuque souffre du pacte fiscal de Québec. Il a indiqué que sa Ville reçoit un million de dollars de moins par année, ce qui fait une grosse différence sur un budget de 27 millions de dollars.

Réduire les dépenses

« Nous avons coupé partout où nous pouvions », estime le conseil municipal. En 2017, une baisse de 1 % de la masse salariale est prévue, ainsi qu’une réduction de 10 % du temps supplémentaire.

En 2016, la Ville avait coupé 10 % son personnel cadre (4 postes) et 5 % du personnel syndiqué en ne remplaçant pas les départs d’employés. Le processus d’optimisation des ressources humaines et matérielles amorcé se poursuivra, selon le conseil municipal.

Diminuer les déchets

La Ville de La Tuque veut s’attaquer à la gestion des matières résiduelles qui représente 10 % du budget et dont les coûts ne cessent d’augmenter.

Malheureusement, à La Tuque, on n'est pas habitué à recycler. On n'est pas habitué à faire attention à nos ordures.

Normand Beaudoin, maire de La Tuque

Il affirme que Québec accorde davantage de financement à ceux qui font bonne figure au point de vue de la gestion des déchets, ce qui n’est pas le cas dans sa Ville.

Le maire annonce qu’il va mettre en place des mesures incitatives. Une puce pourrait être installée sur les bacs et les citoyens qui rejetteraient plus de déchets que permis pourraient payer davantage.

Chantiers 2017

Le programme triennal d’immobilisations prévoit des dépenses d’environ 8,5 millions de dollars.

Cet argent servira notamment à la réfection de la conduite d’eau du lac Wayagamac, à l’aménagement du parc du lac Saint-Louis et à l’acquisition de l’ancienne école Marie-Médiatrice pour accueillir divers projets, comme l'enseignement d'études supérieures.

Il s’agit du dernier budget avant les élections municipales de 2017. Le maire Normand Beaudoin, qui se représente pour son poste, affirme qu’il est fier que les infrastructures de la Ville, comme le Colisée, soient maintenant toutes réparées.

« Ce dont je suis fier, c'est qu'avec un budget de cette ampleur-là, on réussit à maintenir et même augmenter les services aux citoyens et ça, j'en suis très fier. On a une ville qui est à niveau au point de vue de toutes les infrastructures », a-t-il expliqué en entrevue.

L’année 2017 à La Tuque sera aussi marquée par le projet de bioraffinerie et par l’installation de la fibre optique.

Plus d'articles

Commentaires