Le nombre d'étudiants est en hausse au campus de Drummondville de l'Université du Québec à Trois-Rivières. L'administration se réjouit aussi de constater que la journée porte ouverte a attiré les foules samedi. Un an après la première rentrée des étudiants, la direction estime que le nouveau campus répond aux objectifs, malgré la controverse de sa création.

Un texte de Claudie Simard

Le nombre d'inscriptions au campus de Drummondville de l’Université du Québec à Trois-Rivières est passé de 600 l'hiver dernier, à 782 en automne, soit une hausse de 30 %.

De quoi satisfaire les attentes du recteur de l’institution, Daniel McMahon, qui indique que sans le campus de Drummondville, l’UQTR n’aurait probablement pas pu compter sur ces étudiants.

Ils proviennent du Centre-du-Québec, de la Montérégie, de l'Estrie et même de Québec, selon l’administration.

L’objectif de la journée porte ouverte est d’en recruter davantage.

Un début controversé

Le campus a pourtant été sur la sellette lors de sa création.

La vérificatrice générale du Québec avait vivement critiqué la gestion de l’UQTR dans ce dossier.

Dans son rapport publié en 2015, elle mentionne des estimations gonflées, une mauvaise gestion et des risques financiers importants.

Un débat qui n’a pas entaché l’image du campus de Drummondville selon le recteur.

La controverse, elle était beaucoup plus liée à un climat organisationnel qui existait à l'époque à l'université, mais y'a personne qui a remis en question le sérieux de la mobilisation de la population de Drummondville par rapport au projet de campus

Daniel McMahon

Le nombre d’étudiants pourrait continuer à augmenter l'automne prochain, grâce à l'implantation du programme de génie mécanique.

D’après les informations de Sarah Desilets-Rousseau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine