Retour

Un convoi de voitures électriques de luxe passe par la Mauricie et le Centre-du-Québec

Une quinzaine de propriétaires de la plus luxueuse des voitures électriques, la Tesla, étaient de passage en Mauricie et au Centre-du-Québec, samedi. Ils participaient à un rallye de 300 kilomètres au cours duquel ils faisaient découvrir leur bolide à quelques curieux.

Un texte d'Alexandre Duval

Ce rallye, organisé par le Club Tesla Québec, avait pour but de promouvoir l'utilisation des voitures électriques. De Drummondville à Montréal, en passant par Trois-Rivières et Laval, les automobilistes participants ont voulu démontrer que les véhicules électriques ne sont pas qu'écologiques, mais également économiques.

« Il y en a qui vont dépenser 150 $ de restaurant par fin de semaine, nous, on ne le fait pas, mais on le met sur la Tesla, a soutenu Éric Bolduc lors du rallye. Ça nous permet d'économiser et d'avoir de l'agrément à se promener et à un coût moindre. »

Pour illustrer son propos, il a raconté qu'il était récemment parti de la région de Québec afin d'aller reconduire sa conjointe à Montréal. Son trajet ne lui a coûté, au final, que deux dollars d'électricité.

Les modèles de voitures entièrement électriques comme la Tesla demeurent encore peu nombreux sur le marché et difficilement accessibles en raison de leur coût. Mais le vice-président du Club Tesla Québec s'est montré ouvert à la compétition d'autres compagnies.

« On souhaite qu'il y ait de plus en plus de manufacturiers qui commencent à plancher sur des voitures électriques qui vont concurrencer Tesla », a dit Mario Langlois, ajoutant que la supplantation des voitures à essence était l'objectif ultime.

Des bornes de plus en plus nombreuses

Même si les 503 bornes de recharge du Circuit électrique, par exemple, demeurent majoritairement concentrées dans les régions de Montréal et de Québec, les endroits où recharger un véhicule électrique ne cessent d'augmenter sur l'ensemble du territoire québécois.

D'une part, les particuliers sont de plus en plus nombreux à se procurer leur propre borne, qu'ils installent à la maison. La compagnie ELMEC, qui fabrique des bornes de recharge à Shawinigan, constate que la tendance a bel et bien gagné le Québec.

« L'objectif de 2015 était de rester à 100 bornes par mois, et là, à l'heure actuelle il faut [en] produire 200 uniquement [pour le] Québec », illustre Jean-Marc Pittet, le propriétaire d'ELMEC.

D'autre part, des bornes électriques sont aussi accessibles dans certains commerces de municipalités plus éloignées. C'est le cas du Domaine & Vins Gélinas, à Saint-Sévère, en Mauricie, où deux bornes électriques ont été inaugurées, samedi.

Cette innovation est non seulement une façon de mieux servir la clientèle, mais aussi de refléter les valeurs de l'entreprise. « On est un vignoble, on est dans la verdure, dans la nature et on veut protéger notre atmosphère », explique le copropriétaire du vignoble, Serge Gélinas.

D'après les informations de Claudie Simard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine