Retour

Un couple du Centre-du-Québec nommé Jeunes agriculteurs d'élite du Canada

Un couple de Sainte-Françoise dans le Centre-du Québec a décroché le titre de Jeunes agriculteurs d'élite du Canada 2016.

Dominic Drapeau et Célia Neault, des producteurs laitiers, ont remporté les grands honneurs lors de la finale du concours qui récompense les agriculteurs et agricultrices de moins de 40 ans qui obtiennent des résultats remarquables.

Ils attribuent leur succès au virage technologique amorcé lorsqu'ils ont pris possession de leur ferme.

« Au début des années 2000, on trayait environ 150 vaches et on produisait 3500 litres de lait par jour, explique Dominic Drapeau. Aujourd'hui, nos 600 vaches sont beaucoup plus performantes. On produit entre 21 et 22 000 litres de lait par jour. »

Chez eux, rien n'est laissé au hasard. Chaque vache est identifiée et munie d'un collier avec un microphone qui permet d'analyser ses ruminements. Le couple a aussi installé des sondes qui les informent par message texte lorsque les vaches s'apprêtent à donner naissance.

« Ça va analyser le changement de comportement de l'animal. [...] Si elles tombent malades ou quelque chose, elles ont un problème de santé, la rumination va se mettre à baisser », explique-t-il.

Des tests d'ADN aident aussi à mieux sélectionner celles qui sont les plus prometteuses, ce qui permet des économies d'argent et d'espace.

Une croissance de leur chiffre d'affaires de 70% en 10 ans

Le coût d'acquisition de l'équipement a été important, mais le retour sur investissement ne s'est pas fait attendre. La production de lait s'est accrue de 40% en 6 ans alors que les coûts d'exploitation ont diminué de 10%. Leur chiffre d'affaires a connu une croissante de 70% en dix ans.

« Tout ça en ayant des animaux plus en santé, plus productifs avec une meilleure génétique », se réjouit le producteur laitier.

Les technologies qu'ils ont implantées contribuent aussi à une meilleure conciliation travail-famille.

« Il faut un moment donné prendre le temps de prendre le temps parce qu'on ne veut pas se réveiller à 50 ans et se dire qu'on est passé à côté de notre vie de famille », explique Célia Neault.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine