Retour

Un défi sportif à l'image de l'année scolaire à l'école Le Rucher

Les élèves de l'école Le Rucher de Saint-Sylvère ont relevé un double défi : celui de prendre part à un événement sportif de dépassement de soi et aussi celui d'avoir su s'adapter à un nouvel environnement pour l'année scolaire qui se termine.

Un texte de Marie-Ève Trudel

Après l'incendie qui a ravagé leur école au mois d'août, ils ont transité vers les locaux du Faubourg Mont-Bénilde à Bécancour, qui n'étaient pas adaptés pour recevoir la quarantaine d'élèves avec un handicap ou des besoins particuliers.

« On a eu à se retrousser les manches, travailler en équipe, se supporter, explique la directrice Caroline Frohlich. On a tiré profit des avantages d'être dans un nouveau milieu. On a profité de la piscine, on a profité de la communauté autour. »

La persévérance des élèves leur a permis de participer à l'aquathlon, qui était organisé vendredi pour la dernière journée de l'année scolaire.

« On finit avec un bel événement qui rapproche tout le monde », dit Caroline Frohlich.

La grande majorité des élèves ont pris part au défi qui comportait deux volets : une portion de nage et une autre de course à pied.

Xavier Deshaies, 11 ans, atteint d'un trouble du spectre de l'autisme, était du nombre. « Bourré d'énergie, j'ai hâte de relever ce défi! Je vais me donner à fond », a-t-il dit avec enthousiasme.

« De les voir les yeux brillants, de se dire : "Moi aussi je suis capable d'accomplir ça" », c'est la plus grande fierté de l'organisatrice, Sara-Pier Guévin.

Et la reconstruction?

Si le plan va officiellement de l'avant, les élèves de l'école Le Rucher, initialement basée à Saint-Sylvère, bénéficieront des installations de l'école Marquis de Saint-Célestin, qui était dans un état vétuste et dont le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, a annoncé à reconstruction plus tôt cette semaine.

La direction de l'école Le Rucher ne sait pas quand elle pourra réintégrer ses locaux permanents. En attendant, les élèves vont poursuivre leur parcours scolaire au Faubourg Mont-Bénilde.

Plus d'articles