Retour

Un deuxième Noël sur les piquets de grève pour les travailleurs de Delastek

Les négociations sont au point mort, à l'usine Delastek en Mauricie. La cinquantaine d'employés syndiqués sont en grève depuis plus de 20 mois maintenant.

À l'approche des Fêtes, les employés et le président de l'entreprise Delastek, spécialisée dans le domaine de l'aéronautique, s'apprêtent à passer leur deuxième Noël marqué par le conflit de travail.

Alors qu'une marche avait été organisée en signe de solidarité pratiquement à la même date l'an dernier, les syndiqués ne se sentent pas délaissés pour autant. Unifor et d'autres sections locales leur ont remis 40 000$, une somme que le syndicat a pu redistribuer aux grévistes à quelques jours de Noël.

Le président du syndicat, Alexandre Maranger, s'est dit très touché de l'appui reçu par les autres membres. Les syndiqués en grève se relaient dans la roulotte installée tout près des terrains de l'usine. Jour et nuit, des employés gardent les lieux.

Au cœur des négociations, la question de la recherche et développement, dont les employés ne sont pas syndiqués.

Puis, les salaires des syndiqués qui oscillent actuellement entre 10,75$ et 15$ l'heure. "Nous aimerions qu'un rattrapage ait lieu et que nos salaires soient comparables à ceux des entreprises similaires dans la région", dit la section locale.

De son côté, le président, Claude Lessard déplore que la question de la recherche et développement soit toujours sur la table.

"La commission des relations du travail nous a donné raison sur ce point, affirme-t-il. Nous aimerions passer à la question des salaires et des autres points en litige, sur lesquels nous sommes très ouverts à négocier. On est conscient que la dernière convention collective a été signée il y a 10 ans, et que les salaires pourraient être augmentés avec des comparables dans la région", a-t-il indiqué.

Une rencontre de négociations a eu lieu lundi dernier. Rien de concret ne serait toutefois ressorti de la rencontre, indiquent les parties.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine