Retour

Un développement immobilier dérange dans le secteur Pointe-du-Lac

Des citoyens du secteur Pointe-du-Lac demandent au conseil municipal de Trois-Rivières d'agir pour empêcher la construction de complexes d'habitation le long du fleuve Saint-Laurent.

Une pétition signée par 20 résidents du secteur a été déposée mardi lors du conseil municipal. Les résidents se plaignent que les bâtiments de quatre étages de haut nuisent à leur tranquillité et leur qualité de vie.

« C’est sûr et certain qu’au point de vue du marché, vous perdez », ajoute Nicole Morin, l’instigatrice de la pétition.

Déjà, près du coin des rues Notre-Dame et des Bernaches, trois immeubles sont déjà bien visibles. Nicole Morin souhaite prévenir la construction d’un quatrième, voire d’un cinquième bâtiment.

Elle invoque l’article 172 du nouveau schéma d’aménagement et de développement de la Ville, qui stipule que seules les résidences de faible densité pourront être autorisées en bordure de la route 138 à Pointe‐du‐Lac, et ce, afin de respecter le rôle historique du Chemin du Roy.

Le conseiller municipal du district Pointe-du-Lac, François Bélisle, répond toutefois que la Ville dispose d’encore d’un an pour conformer ses règlements de zonage au nouveau schéma d’aménagement. Le promoteur, le Groupe Mouradian, agit donc en conformité avec la loi, puisque le secteur est toujours zoné multilogements.

« La Ville pourrait être possiblement poursuivie pour expropriation déguisée [si elle suspend la construction], indique-t-il. Avec l’argent qui a été investi là, on laisserait des choses à moitié en friche et en même temps on aurait ce type de poursuite. »

Le conseiller estime que d’ici à ce que le schéma d'aménagement soit adopté, les actions sont limitées pour empêcher la construction.

La pétition déposée mardi sera examinée par un comité consultatif d’urbanisme de la Ville de Trois-Rivières.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine