Retour

Un Drummondvillois mort après avoir trop bu d'eau, confirme le coroner

Le Drummondvillois Sylvain Bougie est bel et bien décédé d'un oedème pulmonaire provoqué par une trop grande consommation d'eau, en février dernier.

C'est ce que conclut le rapport du coroner Yvon Garneau. L'homme de 47 ans était atteint de schizophrénie et était aussi traité pour des problèmes reliés à la potomanie, soit une habitude de boire souvent de grandes quantités de liquides de toute nature. 

Le soir du 26 février, M. Bougie s'est rendu chez des amis. Selon l'enquête policière, il aurait consommé de la marijuana avant de quitter sa résidence. On rapporte qu'il a bu de l'eau abondamment durant la soirée, environ une dizaine de verres. L'homme semblait plus lunatique qu'à l'habitude. Peu avant minuit, ses amis affirment qu'il a été pris de convulsions et a fait un arrêt cardiorespiratoire. 

Le rapport toxicologique démontre que Sylvain Bougie avait consommé des méthamphétamines et du cannabis avec ses médicaments d'ordonnance, soit la clozapine et la sertraline. Il les aurait pris en soirée, peu avant son décès, plutôt que le matin, comme prescrit. 

Selon les recherches du coroner, il est « exceptionnel » qu'une potomanie entraîne un oedème pulmonaire chez une personne. Une revue de cas du Bureau du coroner révèle trois décès survenus dans des circonstances semblables depuis 2005. 

Plus d'articles