Retour

Un duel hippique à l’hippodrome de Trois-Rivières

Deux vedettes des courses de chevaux se sont affrontées sur la piste de l'hippodrome de Trois-Rivières dans le cadre de la toute première Coupe Ben-Hur, un duel qu'a finalement remporté le conducteur vétéran Sylvain Filion.

C’était pratiquement un combat de gladiateurs. Le conducteur Louis-Philippe Roy, 28 ans, qui connaît une ascension fulgurante sur la scène nationale, se mesurait à un grand nom des courses de chevaux. Avec plus d’une vingtaine d’années d’expérience, Sylvain Fillion aura bientôt 9000 victoires à son actif.

Le vétéran a finalement remporté les grands honneurs grâce à une avance de 2 points face à son adversaire. Louis-Philippe Roy a tout de même pris les devants durant les six premières courses sur un total de huit.

Malgré la rivalité, les deux conducteurs avaient du respect l’un pour l’autre.

« Sylvain a été presque une idole dans ma jeunesse. Puis, plus les jours approchent, plus j’ai le désir de la battre », racontait Louis-Philippe Roy avant le début des courses.

« Je me sens prêt, mais en même temps, il faut que je sois sur mes gardes, parce que c'est un jeune conducteur qui a beaucoup de talent », concédait quant à lui Sylvain Fillion.

Un travail d’équipe avec le cheval

Si le talent des conducteurs est primordial pour remporter une course, la forme du cheval est quant à elle essentielle.

« Le cheval, il faut qu'il soit à 100 % de sa forme. Il ne faut pas qu'il ait de douleur, indique Élisabeth Pothier, une propriétaire de chevaux de course. Il y a aussi la génétique derrière le cheval, qui fait que le cheval est bon, ou pas bon ».

Plusieurs autres passionnés ont eu l’occasion de s’élancer sur la piste de l’hippodrome de Trois-Rivières dimanche. Les spectateurs ont eux aussi été au rendez-vous. Les organisateurs de la Coupe Ben-Hur estiment qu'il y a eu 3000 spectateurs sur place.

Selon les informations de Gabrielle Proulx

Plus d'articles