Retour

Un entrepreneur de Saint-Roch-de-Mékinac exaspéré

Un entrepreneur de la région dénonce ce qu'il considère être de l'acharnement de la municipalité de Saint-Roch-de-Mékinac, contre son entreprise, Hébergement de la montagne.

Le propriétaire du gîte, Michel Fortin, a l'impression que la municipalité de Saint-Roch-de-Mékinac lui met des bâtons dans les roues depuis qu'il a ouvert son entreprise.

Il affirme que la Municipalité a alerté le ministère de l’Environnement au sujet de sa fosse septique, bien qu’elle ait été déclarée conforme.

« Ils m'ont envoyé le ministère de l'Environnement pour mon quai, je l'ai eu résidentiel, c'était une erreur qui s'est faite, dit-il. Le ministère de l'Environnement m'a demandé de retirer mes quais cette année. »

On lui aurait notamment retiré le droit d'avoir un panneau sur le bord de la 155 pour annoncer son entreprise à 1 km.

Il aurait aussi perdu le droit d'avoir de petits animaux de ferme. La Municipalité lui répond que ça contrevient au règlement municipal. Pourtant, d'autres commerces de Saint-Roch-de-Mékinac possèdent ces droits.

« Certains commerces ont le droit, mais moi, je n’ai pas le droit. Je n’ai rien contre ça, mais ce qui est bon pour un devrait être bon pour l'autre », dit-il.

Une source près du dossier nous a confié qu’elle trouve que M. Fortin est victime d'acharnement de la part du maire de la municipalité, Guy Dessureault. La thématique western avec des tipis lui déplairait, estime toujours cette source.

Le maire n'a pas voulu accorder d'entrevue à la caméra. Il s'est, cependant, fermement défendu de faire de l'acharnement avec ce dossier, précisant que l'entreprise de M. Fortin était non conforme sur plusieurs points.

D'après le reportage de Catherine Bouchard

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards