Le Collège Laflèche dispose désormais d'un frigo communautaire. Les étudiants et membres du personnel de l'établissement de Trois-Rivières sont invités à y déposer de la nourriture destinée à leurs collègues dans le besoin. L'objectif est de combattre l'insécurité alimentaire et de prévenir le gaspillage alimentaire.

Un texte de Michel Saba

« J'aurais mangé au souper », dit une étudiante

Ce frigo est une bénédiction pour certains. Rencontrée à la cafétéria, Stéphanie St-Jean Savard savourait une soupe aux pois et légumes qu'elle venait de récupérer au frigo communautaire.

Cette jeune mère n'avait pas amené de lunch parce qu'elle « n'avait rien ».

Sans cette aide alimentaire, elle aurait tout simplement sauté ce repas pour se rabattre sur le souper. Au menu, « des toasts et du beurre de peanuts ».

Je priorise ma fille.

Stéphanie St-Jean Savard, étudiante au Collège Laflèche

L'étudiante estime que le nouveau réfrigérateur lui permettra « d'acheter plus de choses pour les boîtes à lunch de ma fille. Puis, ça va me faire économiser des sous pour payer mes comptes. »

Mercredi, le frigo regorgeait de fruits et légumes frais, à son grand bonheur.

Joindre les deux bouts

C'est le Comité solidarité, un groupe d'étudiantes formé à l'automne qui est à l'origine du projet. Il a germé en organisant une activité de friperie.

Les jeunes femmes ont constaté les besoins de certains de leurs collègues. « Il y a des étudiants qui habitent seuls en appartement et il y a aussi des parents d'enfants qui ont de la misère parfois à y arriver à la fin des mois », explique l'une des membres du comité, Emmanuelle LeBlond.

Des étiquettes seront disponibles afin d'identifier les plats et d'indiquer leur date de préparation et leur durée de conservation.

Le groupe souhaite inspirer d'autres collèges à reproduire le concept.

L'association étudiante a versé 650 $ pour l'achat d'un frigo neuf.

Bien des bouches à nourrir

Preuve que les besoins sont importants, 12 % des étudiants qui fréquentent le Collège Laflèche sont chefs de famille et plus de la moitié des étudiants ont recours à l'aide financière.

Avant les fêtes, on a offert du soutien alimentaire. Il y a une trentaine d'étudiants qui se sont présentés. C'est juste la pointe de l'iceberg.

Isabelle Côté, conseillère à la vie étudiante au Collège Laflèche

« Ce n'est pas parce qu'on est dans un collège privé qu'on a juste des étudiants de familles fortunées », explique la conseillère à la vie étudiante de l'établissement, Isabelle Côté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine