Retour

Un jeune Trifluvien navigue 10 jours à bord d'un grand voilier

Six grands voiliers soulignant le 150e anniversaire de la Confédération canadienne sont arrivés au port de Trois-Rivières vendredi. À bord de l'un d'eux, une dizaine de jeunes apprennent à manœuvrer un navire au cours d'une expédition de 10 jours sur le fleuve Saint-Laurent.

Nicolas Duguay vit une aventure hors du commun. Le jeune homme de 15 ans, élève de l’école des Pionniers de Trois-Rivières, ne connaissait rien à la navigation il y a quelques jours.

Aujourd’hui, il est visiblement à son aise sur le pont du St-Lawrence II qui le mène de Kingston à Québec.

En plus de la familiariser avec les rudiments de la voile, son aventure lui a aussi permis de se faire de nouveaux amis et d’améliorer sa compréhension de l’anglais.

« Je comprends plus rapidement ce que les gens disent, parce que des fois, sous l'effet de la pression, les officiers parlent vite et fort. Je ne suis pas habitué de réagir vite comme ça. Je m’habitue. »

La famille du jeune navigateur est agréablement surprise des rapides progrès de Nicolas.

« Je ne pensais pas qu'il serait capable de faire ce voyage-là, dit sa grand-mère, Pierrette Duboi. Mais je trouve vraiment qu'il a des capacités cachées. C'est touchant », ajoute-t-elle, émue.

Naviguer à bord du St-Lawrence II n'est pas de tout repos. Les adolescents travaillent fort jour et nuit sur le pont et dans la cale.

« La nuit, il faut se lever pour regarder le bateau. Des fois, le bateau est au port. Il faut le surveiller pour pas qu'il y ait des gens qui montent sur le bateau et qu'il y ait du grabuge. »

Le voilier a été construit en 1953 et Nicolas n'est pas le premier à avoir appris les rudiments de la navigation à son bord. Même le capitaine actuel l'a fait avant lui.

« J’ai commencé à naviguer sur ce bateau il y a 10 ans. Explique en anglais Liam Barclay. Je ne connaissais rien, je n’avais pas d’amis, mais, 10 ans plus tard, je suis capitaine. »

Nicolas Dugray terminera son aventure le 18 juillet au Rendez-vous des grands voiliers à Québec. Ses apprentissages, eux, dureront toute une vie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine