Retour

Un match en deux temps qui profite aux Huskies de Rouyn-Noranda

Le deuxième match de la finale de la Coupe du Président s'est soldé par la victoire des Huskies de Rouyn-Noranda 4 à 1 contre les Cataractes de Shawinigan.

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Le match numéro deux s'est poursuivi, samedi après-midi, à l'aréna Iamgold de Rouyn-Noranda après avoir été annulé vendredi.

Le bris d'un tuyau sous la glace a obligé l'annulation du match après la première période de jeu alors que les Huskies menaient 2 à 1. Comme le stipule le règlement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, « quand un match a vingt minutes ou plus d'écoulées, il est repris avec le temps restant. »  

Les deux équipes ont donc repris le match à partir de la deuxième période.

Départ canon

Le délai de 19 heures entre la première et la deuxième période n'a pas semblé déranger les Huskies.  Rouyn-Noranda a connu tout un départ en deuxième période.

A.J Greer a profité d'un avantage numérique pour marquer son deuxième but du match pour donner les devant 3-1 à son équipe. Les Huskies ont tiré 19 fois sur le filet adverse contre seulement neuf pour les Cataractes. La veille, Shawinigan dominait pourtant 17-9 à ce chapître.

En troisième période, le capitaine Francis Perron a soulevé la foule avec son 11ème but des séries. Sa formation n'a plus jamais regardé derrière pour remporter la partie au compte de 4 à 1.

Le défenseur des Huskies, Nikolas Brouillard a déjà vécu une situation semblable. L'an dernier alors qu'ils évoluait pour les Remparts de Québec, son équipe avait aussi pris les devants 2 à 0 avant de finalement s'incliner en sept parties face à l'Océanic de Rimouski. Après la partie il a cru bon d'en parler à ces coéquipiers.

Le capitaine des Cataractes s'en veut

Anthony Beauvilier a raté toute une chance en début de deuxième période alors que le pointage était toujours de 2 à 1. Il croyait avoir marqué, mais la rondelle a finalement frappé le poteau.

Une partie sur deux jours

Tant les joueurs que les entraîneurs des deux équipes n'ont pas trouvé évident de devoir jouer une partie sur deux jours en raison du bris d'un tuyau qui est survenu, vendredi, à l'aréna Iamgold.

L'entraîneur-chef des Cataractes, Claude Bouchard, croit que le fait que les Huskies ont davantage de vétérans a pu peser dans la balance dans ces circonstances.

Chez les Huskies, l'entraîneur-chef et directeur général, Gilles Bouchard, a tenu a remercier les partisans de s'être présentés en si grand nombre dans les circonstances.

L'auteur de deux buts dans un même match, mais marqué lors de deux jours différents, A.J Greer, a d'ailleurs trouvé la situation bien spéciale  « C'est certain qu'il y a de la fatigue. Aujourd'hui, on était même pas sûr si on allait jouer alors il faut juste qu'on reste focus mentalement », dit-il.

Les joueurs n'auront pas le temps de se reposer puisque la prochaine partie aura lieu dimanche 19 heures à Shawinigan.

Plus d'articles

Commentaires