Retour

Un nouveau système de son pour l'amphithéâtre : l'ancien pourrait servir au nouveau colisée

Nouveau chapitre dans le dossier du système de son à l'amphithéâtre de Trois-Rivières. Le conseil municipal a autorisé, vendredi après-midi en séance extraordinaire, l'achat de nouveaux équipements sonores pour remplacer ceux achetés il y a deux ans qui pourraient finalement servir dans le nouveau colisée.

Un texte d'Amélie Desmarais

Lors de la séance qui a duré seulement quelques minutes, les conseillers ont approuvé à l'unanimité l'adjudication du contrat à la firme Solotech de Québec pour la somme de 720 296,07 $, soit la plus basse des deux soumissions obtenues à la suite d'un processus d'appel d'offres.

Le système de son de la marque L-Acoustics aura finalement coûté moins cher que prévu selon le maire Yves Lévesque. « On est vraiment content parce qu'on estimait à 750 000 $ l'acquisition avant taxes, on l'a eu à 625 000 $ avant taxes, dit-il. C'est 125 000 $ de moins. »

Le maire précise que c'est d'ailleurs ce système de son que la Ville souhaitait acheter dès le départ, mais que le prix lors du premier processus d'appel d'offres était de 1,2 million $. 

Un seul acheteur potentiel pour l'autre système de son

La Ville, qui avait aussi lancé un appel de propositions pour vendre l'ancien système, a reçu une seule offre. La firme Omnison Lumières de Montréal a offert 344 925 $ pour l'équipement acquis au coût de plus de 850 000 $ qui n'a jamais servi.

Le maire Yves Lévesque affirme que la Ville en sort gagnante même si elle avait payé plus du double pour les équipements qui n'ont jamais servi.

« Les gens qui supposent qu'on vend le système à moitié de ce qu'on avait payé initialement, c'est faux parce qu'il y a beaucoup de choses qu'on garde », explique M. Lévesque affirmant que la Ville espérait obtenir entre 225 000 et 250 000 $ pour les équipements.

Il précise que les élus ont 90 jours pour prendre une décision et qu'ils envisagent de les garder pour le nouveau colisée.

« Si on fait le calcul, au départ le système de son qu'on aurait dû prendre était 1,2 million $ et vous faites la différence pour le prix qu'on a pour l'ancien système et le prix qu'on paye et c'est comme si on avait économisé 69 000 $ », lance-t-il.

Procédures légales entamées

Des procédures légales ont été entamées par la Ville qui réclame notamment que le fournisseur du premier système de son, l'entreprise Le Diplomate, lui rembourse les 100 000 $ qu'elle a déboursés pour louer d'autres équipements l'été dernier.

Le maire affirme toutefois qu'il préfèrerait en arriver à une entente hors cour. « Yamaha le fabriquant du système de son, on ne peut pas dire qu'ils n'ont pas fait d'efforts, dit-il. Ils ont fait descendre des gens de l'Europe et ils ont installés d'autres équipements pour satisfaire les exigences et malheureusement ça n'a pas été fait alors c'est sûr qu'il y a des poursuites légales, mais nous on va essayer de régler à l'amiable ce dossier-là. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine