Retour

Un premier décès probablement lié à la chaleur en Mauricie et Centre-du-Québec

Une première personne pourrait être morte en raison de la vague de chaleur dans la région, selon les autorités de la santé publique en Mauricie et au Centre-du-Québec.

La personne aurait appelé les services ambulanciers en disant qu'elle ressentait des malaises liés à la chaleur. Son décès a ensuite été constaté à son domicile par les ambulanciers, affirme la Dre Marie-Josée Godi, la directrice de la santé publique et responsabilité populationnelle, au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

La Dre Godi précise que le décès serait survenu dans les dernières 24 heures, mais ne précise pas où la personne habitait ni son âge.

La personne a présenté des symptômes se plaignant de chaleur et le décès a été constaté par la suite, c’est pour cela que nous, on fait le lien [avec la chaleur extrême], indique la Dre Marie-Josée Godi.

Les autorités de la santé tentent de déterminer la cause exacte de son décès.

Il faut voir si la personne avait des facteurs qui la rendaient vulnérable : est-ce qu’elle avait des problèmes cardiaques, quel était son âge, est-ce que c’était une personne qui était capable de prendre des décisions, donc si elle avait l’impression d’avoir soif et qu’elle était déshydratée, est-ce qu’elle était capable d’agir? Tous ces éléments sont examinés, explique la directrice de la santé publique au CIUSSS MCQ.

Le CIUSSS MCQ va accroître ses mesures pour s'assurer que le public ne souffre pas de la chaleur, par exemple, en effectuant une plus grande surveillance des citoyens plus vulnérables.

Plus d'articles