Retour

Un propriétaire de Saint-Édouard-de-Maskinongé furieux contre Hydro-Québec

Un propriétaire de Saint-Édouard-de-Maskinongé déplore l'importante coupe forestière faite sur son terrain par Hydro-Québec le long d'une ligne électrique.

Michel Ares, qui est un technicien forestier travaillant en aménagement du territoire dans le nord du Québec, ne comprend pas pourquoi Hydro-Québec a rasé une lisière sur une dizaine de mètres de large et sur une longueur d'environ 500 mètres plutôt que de procéder à un simple élagage.

Celui qui est aussi propriétaire du domaine Le Portageur est en colère contre la société d'État québécoise. Il affirme ne jamais avoir été prévenu avant les coupes.

« C'est une question de respect, c'est une question d'égard pour des travaux, pour des investissements » explique-t-il.

Le président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ), Léopold Quintal, est lui aussi choqué par ce qu'il qualifie de « massacre », d'autant plus que le domaine de Michel Ares a bénéficié de nombreuses subventions de l'Agence régionale de mise en valeur des forêts privées mauriciennes (AMFM).

« C'est notre argent qui a été mis là-dedans pour l'aménager cette plantation-là. J'espère que c'est une erreur et j'espère que l'agence va récupérer ses dizaines de milliers de dollars qui ont été mis dans cet aménagement-là » déplore Léopold Quintal.

Hydro-Québec explique que l'autorisation du propriétaire est toujours demandée avant de procéder à du déboisement sur un terrain privé. 

Cependant, il n'est pas contraire aux pratiques d'Hydro-Québec de déboiser une aussi large bande le long d'une ligne électrique. Les coupes peuvent aller jusqu'à 6.5 mètres de chaque côté du poteau dans le but de faciliter les travaux d'urgence en cas de panne.

Avec les informations d'Amélie Desmarais/i

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?