Retour

Un réfugié syrien établi à Trois-Rivières rêve d'une deuxième vie pour les milliers de migrants

Sekhrab Berim, arrivé à Trois-Rivières avec sa famille il y a un an, est bouleversé de voir dans quelles conditions les citoyens de son pays tentent de fuir. Le réfugié syrien, père de jumeaux, a d'abord quitté la Syrie en 2012 pour aller au Liban. Son fils était malade et avait besoin d'être opéré pour pouvoir marcher. Selon lui, cet élément a été déterminant pour permettre à sa famille d'être prise en charge par les Nations Unies. Mais la guerre en Syrie se poursuit et les images issues de médias lui sont insoutenables. Il s'est confié à Claudie Simard. 

Plus d'articles

Commentaires