Retour

Un retour de Sylvie Tardif à la table du conseil municipal?

La coordonnatrice de l'organisme COMSEP, Sylvie Tardif, ne ferme pas la porte à se présenter comme candidate dans le district Marie-de-l'Incarnation de Trois-Rivières lors des prochaines élections municipales. Elle le ferait toutefois en dernier recours.

Le district sera laissé vacant par l'actuel conseiller, Jean-François Aubin, qui briguera la mairie.

Un groupe dont elle fait partie, formé de résidents du district, s'est réuni pour dresser une liste de candidats potentiels. « Une douzaine de noms ont été ciblés. On est en discussions avec deux personnes actuellement, et on souhaite vraiment que l'une ou l'autre accepte. Ce sont des gens de qualité », explique Sylvie Tardif.

Sylvie Tardif croit qu'il y a suffisament de gens intéressants dans le district pour que le groupe trouve une bonne candidature.

Cependant, si tous déclinent l'offre?

« Dans ce cas là, j'en viendrais à me dire que c'est pas vrai que ça va être quelqu'un qui nous vient de l'extérieur et qui ne connaît pas notre district qui va aller parler en notre nom, indique Sylvie Tardif. Ça pour moi, c'est inconcevable! »

Si personne ne voulait y aller, bien j'étudierais l'idée sérieusement, mais pour l'instant on a 12 à 15 personnes à sensibiliser.

Sylvie Tardif, coordonnatrice de l'organisme COMSEP

Des citoyens lui demandent de se présenter « tous les jours depuis la dernière élection », affirme-t-elle.

C'est la cause des plus démunis qui amènerait l'ex-candidate à la mairie à retourner en politique municipale.

Lutter contre la pauvreté

Les personnes ciblées par le comité de résidents ont en commun d'habiter dans le district de Marie-de-l'Incarnation et de connaître les défis auxquels font face les gens qui y demeurent.

« C'est le district qui connaît le plus haut taux de pauvreté. Au moins un conseiller autour de la table doit être au fait de ça et sensibiliser les autres élus, pour faire avancer les choses », croit Sylvie Tardif.

Madame Tardif appuie la candidature à la mairie de Jean-François Aubin, un ami personnel. Elle indique toutefois qu'elle agira comme conseillère auprès de lui s'il en a besoin sans toutefois faire partie de son comité de campagne.

D'après les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine