Le centre d'hémodynamie du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières a été achalandé depuis son inauguration au mois de mars ; plus de 350 personnes ont bénéficié des traitements qui sont désormais offerts localement.

Les personnes de la région qui sont victimes d'un infarctus n'ont plus à se faire traiter d'urgence à Montréal ou Québec.

Le service soulage les patients de la région qui sont nombreux à en avoir besoin.

Les donateurs de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (FSTR), qui a contribué au financement de ce centre, ont été remerciés lundi.

Le fait que les patients devaient se déplacer jusqu’à Montréal ou Québec auparavant comportait des risques de complications à long terme pour les cas les plus urgents.

Un an et demi de retard

Le centre est attendu depuis plusieurs années et il y a eu un délai d'un an et demi avant que le centre hospitalier n'obtienne le feu vert.

Le projet a couté 8,1 millions de dollars, alors que le prix initial était de 6,9 millions de dollars.

Au départ, les plans comportaient deux salles d'interventions.

Au cours des prochains mois, la direction compte évaluer si une seule salle pourra suffire à combler les besoins dans la région.

D'après les informations de Camille Carpentier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine