Retour

Un site de compostage à Saint-Étienne-des-Grès ?

La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie ( RGMRM ) se lancera bientôt dans le compostage et son président estime que le site d'enfouissement de Saint-Étienne-Des-Grès serait « l'endroit idéal ».

Un texte de Claudie Simard

Les résidents de la Mauricie devraient avoir leur bac brun à la « fin 2019, début 2020 », selon René Goyette, président de la RGMRM.

La Régie doit répondre aux exigences du gouvernement du Québec, qui entend bannir les matières organiques des lieux d'enfouissement d'ici 2020.

Cependant, où seront envoyées les 40 000 tonnes de matières putrescibles chaque année ? Là est la question.

Trois options existent pour le moment : Champlain, Saint-Étienne-des-Grès ou encore à l’extérieur de la région.

En entrevue à l’émission Facteur matinal, le président de la RGMRM, René Goyette, a affirmé que le site d’enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès est à privilégier.

M. Goyette estime que la municipalité de Champlain impose trop de contraintes en limitant à 35 000 tonnes la quantité de matière qu’elle est prête à recevoir.

Il estime aussi qu’en choisissant Saint-Étienne-des-Grès, le secteur consolide des emplois. Il rappelle que la municipalité qui accueillera le site recevra des redevances estimées à 1,40 $ par tonne de matière putrescible selon lui.

De son côté, le maire de Saint-Étienne-des-Grès, Robert Landry, maintient son opposition à la création d’un site de compostage dans la municipalité ; les citoyens en ont déjà assez avec les problèmes d’odeurs occasionnés par le site d’enfouissement selon lui.

Un problème sous contrôle ?

Le président de la RGMRM affirme que les citoyens n’ont pas à craindre les problèmes d’odeurs ; ni avec le compostage ni avec les déchets. Il soutient que le site de Saint-Étienne-des-Grès a bénéficié de plusieurs investissements importants et respecte désormais les normes du ministère de l’Environnement.

« La semaine passée, on a ouvert les cellules 2 et 3 qui étaient fermées depuis des dizaines d’années, zéro senteur, on avait tous les équipements nécessaires pour s’assurer que ce soit performant » affirme René Goyette.

Pour convaincre les intervenants régionaux des bienfaits d'un centre de compostage, la Régie organise une visite au site de compostage de Rimouski le 6 septembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine