Retour

Un spectacle comme pied de nez à la mort : Pierre Jackson sur la scène du Satyre, à Trois-Rivières

La maladie n'a pas empêché Pierre Jackson de présenter le spectacle Si pour une dernière fois je pouvais jeudi soir, au Satyre Cabaret-Spectacle, à Trois-Rivières. Un spectacle pour célébrer la vie, malgré le cancer incurable qui le tenaille.

Au lendemain du spectacle, Pierre Jackson a dit se sentir « très bien, quoiqu'un peu fatigué », sur les ondes de l'émission Chez nous le matin. Cent quarante personnes ont assisté à ce pied de nez scénique à la maladie.

Pierre Jackson a une épée de Damoclès au-dessus de la tête depuis 2008, quand il a reçu un diagnostic de myélome multiple, un cancer des os incurable. Il souffrait d'un nerf sciatique coincé, apparemment le résultat d'une tumeur sur une vertèbre, et il est revenu de chez le médecin avec le diagnostic de cancer. L'organisateur d'événements culturels à Trois-Rivières a décidé qu'il voulait se battre, entre autres pour son garçon de 12 ans.

Le spectacle Si pour une dernière fois je pouvais représente en quelque sorte les préfunérailles de Pierre Jackson. Ce dernier voulait faire rire ses proches, plutôt que de les voir pleurer. C'est avec l'aide de son ami l'humoriste François Léveillé qu'il a mis sur pied le projet.

Sur scène, Pierre Jackson a fait un pied de nez à la maladie qui l'assaille. « Je lui dis : tu es dans mon corps, mais tu vas subir ce que je vais choisir de te faire subir. » Il a beaucoup été question de la mort; Pierre Jackson a même mis en scène un cercueil, qui, rappelle-t-il, « n'est après tout qu'une boîte de bois ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine