Retour

Un statut de réfugiés pour les membres de la famille Herrera

Le joueur des Aigles de Trois-Rivières originaire du Vénézuéla, Javier Herrera, pourra rester au pays; sa demande d'asile politique a finalement été acceptée.

Un texte de Claudie Simard

La lettre que la famille attendait depuis un an est enfin arrivée. Le joueur de baseball qui évolue avec les Aigles de Trois-Rivières est arrivé au pays avec sa femme et ses enfants en octobre 2015.

Javier Hererra avait de la difficulté à croire que sa demande d’asile politique était bel et bien acceptée.

C’est pourquoi il a contacté son ami Bob McDuff, qui l’a aidé tout au long du processus.

Javier, c’est vrai, c’est fini, vous êtes acceptés

Bob McDuff, ex-directeur général des Aigles

En entrevue à Facteur matinal, Bob McDuff explique que Javier Hererra lui a demandé de lire la lettre du ministère de l’Immigration.

Le début de la lettre semblait ambigu, a raconté Bob McDuff. « Mais dans les autres paragraphes, ça devenait clair », a-t-il ajouté.

Quand je l’ai rappelé, il ne me croyait pas! Il disait, Bob, ne fait pas de farces avec ça

Bob McDuff, ex-directeur général des Aigles

La demande d’asile politique de la famille Herrera a d’abord été refusée en janvier 2016. Le juge de la Commission de l'immigration considérait que les Herrera n'avaient pas besoin de protection.

La famille a ensuite fait une demande d’appel, et cette fois, le statut leur a été accordé.

Javier Herrera pourra récupérer son passeport et suivre l’équipe des Aigles lors des parties aux États-Unis.

Il pourra aussi faire une demande de résident permanent au Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine