Retour

Un tatoueur de Trois-Rivières condamné pour travail incomplet et blessures

Un tatoueur de Trois-Rivières, Steve Sisk, est condamné à verser 4000 $ à l'un de ses anciens clients, Yvan St-Pierre, pour ne pas avoir terminé son tatouage et pour compensation pour des blessures subies pendant les séances.

Steve Sisk, qui s'était fait connaître pour avoir tatoué le visage de Marc Dupré sur la cuisse d'une jeune femme, était poursuivi par Yvan St-Pierre devant la Cour des petites créances.

Dans un jugement rendu le 1er juin, on peut lire que M. St-Pierre « a été brûlé lors des séances de tatouage et a dû appliquer des crèmes pendant trois semaines ». Le juge Pierre Allen conclut aussi que, même si le client avait versé la presque totalité du montant demandé, le tatoueur n'a exécuté que 40 % du travail.

Yvan St-Pierre n'a pas du tout apprécié de faire affaire avec Steve Sisk. « Il m'a dit : "Ça fait 60 heures que je travaille sur ton bras.", mais ce n'est pas 60 heures qu'il a faites, c'est à peine 24 heures », nous a-t-il raconté.

Steve Sisk a finalement été condamné à verser 1800 $ au demandeur Yvan St-Pierre pour le travail non terminé, en plus de 2000 $ en compensation pour les blessures et les complications.

Le tatoueur n'a pas déposé de contestation devant le tribunal et ne s'est pas présenté le jour de l'audience. ll a aussi refusé de nous donner sa version des faits.

Ce n'est pas la première fois que Steve Sisk se retrouve devant la Cour des petites créances en raison d'un client insatisfait d'un tatouage. En novembre 2014, il a été condamné à verser 300 $ à un client qui estimait que son tatouage n'avait pas été terminé adéquatement. Une autre cause devrait aussi procéder le 21 juillet. Un montant de 5000 $ lui est réclamé.

D'après les informations d'Amélie Desmarais

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine