Retour

Un tiers des médecins d'urgence en congé de maternité à Trois-Rivières

Il s'agit presque d'un baby-boom : sur une équipe de 30 médecins d'urgence à Trois-Rivières, 9 femmes sont déjà ou seront très bientôt en congé de maternité. Cette situation heureuse pour les jeunes couples pourrait toutefois se traduire en manque de personnel dans les urgences.

La direction du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a demandé des renforts pour faire face à ces départs temporaires, mais le comité gouvernemental responsable des médecins dépanneurs a refusé la demande. La direction du CIUSSS n'a pas voulu commenter la situation.

Dès le mois de septembre, il se pourrait donc que les deux urgences de Trois-Rivières aient à composer avec du personnel insuffisant. À l'urgence de Cloutier-du-Rivage, dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine, les horaires du mois prochain ne sont pas encore complets. Il y a en effet deux quarts de soir qui ne sont toujours pas comblés.

Si aucun médecin n'est trouvé pour effectuer ces quarts, l'urgence de Cloutier-du-Rivage pourrait simplement fermer plus tôt. D'habitude, cette urgence est fermée la nuit, mais elle a un médecin en poste le jour et un autre le soir.

La direction du CIUSSS refuse d'envisager quelque compromis que ce soit pour le CHRTR. Elle compte maintenir ses quatre médecins de jours, ses quatre médecins de soir et son médecin de nuit, coûte que coûte.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine