Retour

Une auberge réservée aux étudiantes sages-femmes de l'UQTR

Les étudiantes du programme de sages-femmes à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont désormais leur propre auberge. Le bâtiment compte sept chambres pour celles qui étudient à temps complet. Il y a aussi des dortoirs pour les étudiantes qui viennent occasionnellement à Trois-Rivières.

Le projet a pu voir le jour grâce à un groupe d'étudiantes qui ont fondé un organisme à but non lucratif pour acheter une propriété et en faire une auberge.

Elles ont acheté un duplex au coût de 40 000 dollars, situé à 15 minutes de marche de l'Université. Une partie des fonds, 9000 dollars, ont été amassés grâce à du financement participatif.

Un coup de pouce apprécié

Plusieurs étudiantes sages-femmes ont des enfants et l'existence de cette auberge leur facilitera la tâche. L'hébergement est souvent problématique pour les étudiantes du programme, car les exigences du cours les amènent à se déplacer fréquemment.

La présidente du Regroupement des sages-femmes du Québec, Mounia Amine, trouve que c'est une belle initiative. « C'est un [baccalauréat au cours duquel] on exige plusieurs déplacements. Il y a une partie sur le campus, il y a des stages qui se font à différents endroits et à chaque fois, il y a des besoins de logements, des déplacements. C'est onéreux comme programme », explique-t-elle.

L'UQTR est la seule institution au Québec à offrir la formation de sage-femme. Elle a permis à 176 femmes d'obtenir ce diplôme depuis 1999.

D'après les informations de Claudie Simard

Plus d'articles

Commentaires