Retour

Une autre fin de semaine difficile pour les infirmières de la Mauricie-Centre-du-Québec

Le syndicat des professionnels en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec appréhende le week-end qui commence. Les urgences des hôpitaux de la région débordent actuellement et le syndicat ne sait pas si le personnel sera suffisant.

Le taux d'occupation sur civières de l'urgence du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières était de 140 %, lors de la mise à jour vendredi en milieu d'après-midi.

Les 13 et 14 janvier dernier, les infirmières des urgences et des soins intensifs du CHAUR de Trois-Rivières ont tenu un total de trois sit-in pour dénoncer le manque criant de personnel dans leurs équipes.Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec s’est engagé à embaucher plus de personnel, mais pour le syndicat, il est impératif de trouver des solutions à court terme, comme la création de quarts de 12 heures au lieu de 8 heures et une meilleure planification des ressources.

La possibilité que d’autres sit-in se tiennent cette fin de semaine n’est pas écartée.

Quant à lui, le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec se veut rassurant.

Les besoins de personnels auraient été planifiés, alors que la situation dans les urgences devrait se stabiliser.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité