Le collège Laflèche a instauré deux locaux dans lesquels les bureaux et les chaises des étudiants et de l'enseignant sont sur roulettes; une nouvelle façon de dynamiser l'apprentissage.

Une classe active n’est pas un local dans lequel les élèves font de l’exercice ; c’est plutôt un espace qui permet de créer toutes sortes de scénarios.

« Former une table une table ronde avec tous les étudiants, une simulation de séance de l'ONU, placer deux rangées de bureaux face-à-face pour un jeu-questionnaire, repousser les bureaux vers les murs et regrouper les chaises pour un échange plus décontracté, regrouper les étudiants par équipes de quatre, six, huit, etc. » , peut-on lire dans le communiqué.

La direction du Collège Laflèche s’appuie sur plusieurs recherches qui démontrent que c’est lorsqu’ils essaient et expérimentent que les étudiants apprennent le plus.

« Une statistique bien connue stipule qu'on retient généralement 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 30 % de ce qu'on voit, 80 % de ce qu'on dit, et 90 % de ce que l'on expérimente », peut-on lire dans le communiqué.

Dans ces classes actives, les élèves peuvent aussi utiliser les tableaux blancs effaçables qui recouvrent la plupart des murs.

Les deux locaux offrent de nouvelles possibilités pédagogiques selon la direction.

Avec les informations d’Olivier Caron

Plus d'articles

Commentaires