Retour

Une collecte de fonds pour maintenir une soupe populaire

Pour la première fois de son histoire, l'organisme Ébyôn de Trois-Rivières organisait mercredi une collecte de fonds sur la voie publique. L'organisme a bon espoir d'avoir dépassé son objectif d'amasser 10 000 $ pour assurer le maintien des activités de la tablée populaire.

Dès 8 h et jusqu'à 18 h, Ébyôn était bien visible sur plusieurs coins de rue de la ville afin de récolter des fonds.

L'organisme note un appauvrissement dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, principalement dans la plus vieille partie du secteur qui accueillerait de plus en plus des personnes dans le besoin.

« On dit qu'il y a un déplacement de la pauvreté parce que les loyers à Cap-de-la-Madeleine sont moins chers », explique le directeur général de l'organisme Blaise Gagnon.

Chaque midi, Ebyôn accueille entre 55 et 70 personnes pour la soupe populaire, incluant des enfants.

« Plus on est connu, plus on a d'utilisateurs et plus on a de services, résume simplement Blaise Gagnon. On est attentifs aux différents besoins et on y répond du mieux qu'on peut ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards