Retour

Une combattante médiévale défend son titre mondial

Le centre des arts populaires de Nicolet s'est transformé en arène médiévale samedi pour des combattants qui ont de grandes ambitions. Parmi les hommes, une championne aspire à défendre son titre mondial.

Une vingtaine de participants s'affrontaient dans le cadre d'une sélection pour représenter le Québec lors des tournois mondiaux qui se tiendront au Danemark en mai 2017.

Le sport est d'une grande rudesse, mais il est loin de ralentir les combattantes québécoises qui se sont illustrées sur la scène internationale. C'est le cas de Bénédicte Robitaille.

« C'est un sport qui est nouveau, dit-elle. Ça fait juste trois ans que ça existait à l'international chez les filles, donc on a mis un peu le standard. L'équipe féminine du Québec est arrivée forte », ajoute Bénédicte Robitaille.

Des objectifs ambitieux au Danemark

Pour l'équipe québécoise qui se rendra au Danemark, l'objectif est clair.

« Pour les filles, toutes les médailles d'or », dit le vice-président de la Fédération internationale de combat médiéval, Benoit Léger. Il souligne que l'an passé, une seule médaille a échappé à l'équipe. Chez les hommes, l'objectif est d'arriver « dans le top 3 », dit-il.

La pression est importante pour Bénédicte Robitaille. Cette joute de sélection est la première étape pour lui permettre de défendre son titre mondial au Danemark ce printemps. « Ça s'est bien passé », dit-elle.

Les combattants qui feront partie de l'équipe québécoise seront connus dans les prochains jours.

Avec les informations de Camille Carpentier

Plus d'articles

Commentaires